COSMODRAMA (Nouvel essai sur l'entendement humain)
COSMODRAMA
(A New Essay on Human Understanding)

<<<

PREMIERE MONDIALE WORLD PREMIERE
INTERNATIONAL FILM
FESTIVAL ROTTERDAM
20/31 janvier 2015 january 20/31 2015

1h57, 2014
Scénario, réalisation, montage script, direction, editing : Philippe Fernandez
Produit par produced by ATOPIC (Christophe Gougeon)

Image director of photography : Fred Serve
Ingénieur du son sound enginer : Philippe Deschamps / Monteur son sound editor : Vincent Pateau
Décor set decoration : Paul Chapelle
Musique music by : Sylvain Quément
Effets spéciaux special effects : Antoine Favreau (Lugo Prod) et Nicolas Kunc
avec la participation with financial supports du Centre National de la Cinématographie,
le soutien de la Région Poitou-Charentes, du département de la Charente Maritime, de la Ville de La Rochelle
Tourné aux filming location Studios de l'Océan, La Rochelle. 

 
avec cast

JACKIE BERROYER
BERNARD BLANCAN
EMILIA DEROU-BERNAL
ORTES HOLZ
SERGE LARIVIERE
SASCHA LEY
EMMANUEL MOYNOT
STEFANIE SCHULER

 

 

 

aperçu trailer

extraits de la BO
excerpts from the original soundtrack

interview dans STRABIC.FR

 
 

Un vaisseau spatial perdu dans l'univers, véhiculant une petite équipe d'explorateurs, qui ne savent plus, suite à une cryogénisation probablement trop longue, ni où ils sont, ni où ils vont, ni d'où ils viennent. L'essentiel de leur activité consiste donc à formuler, à partir des observations qu'ils parviennent à faire, des hypothèses sur ces sujets. La plupart dépassent largement l'entendement, et les discussions qu'elles entraînent tournent autour d'un polémique "principe anthropique", qui croit en un univers orienté vers l'avènement d’une pensée capable de l’observer.

A space-ship is lost in space, conveying a small team of scientists who no longer know, probably due to too long a cryogenisation period, where they are, where they're going, or where they've come from.
They therefore spend most of their time formulating hypotheses on these questions, in relation to observations they manage to make. Most such hypotheses surpass understanding, and often provoke lively discussions, leading to a climax over a controversial “anthropic principle”, which attempts to explain the evolution of the universe through that of thought which is capable of observing it.


Empruntant sa forme aux premières séries télévisées de science-fiction, le film comporte quatorze épisodes, basés sur quelques hypothèses cosmologiques scientifiquement banales mais néanmoins éprouvantes pour l'esprit. Soit quatorze stations à méditer, et un nouveau chemin de croix, car il y a bien un crucifié dans cette histoire, l'être pensant, abandonné par Dieu, livré à la finitude insupportable de la connaissance.


The film is made up of fourteen episodes, echoing the first science-fiction series, in which almost every one corresponds to a cosmological hypotheses, which may tease the mind, but is perfectly scientific. In other words, fourteen 'stations' on which to meditate, which make up a new "way of the cross", as there's a crucified character in the story, the thinking being,
abandoned by God, yieldeunbearable ending of the knowledge.




  

 

   

SF (Suite Filmosophique)